Les Deux Inseparables Amours: Divino-Human

30ème Dimanche du Temps Ordinaire РAnnée A

TEXTES: Ex 22, 20-26; Ps 17 (18), 4.20, 47.51ab; I Th 1, 5c-10; Mt 22, 34-40.

Que signifier ¬ę aimer Dieu ¬Ľ ou ¬ę aimer son prochain ¬Ľ ? Telles sont les questions auxquelles chr√©tiens /chr√©tiennes nous sommes appel√©s √† r√©pondre en ce 30√®me dimanche. En effet, les textes liturgiques nous interpellent sur ce qui est le plus grand commandement parmi les commandements de Dieu, une demande faite par un docteur de la Loi, un pharisien.

La question n’√©tait pas si simple car certains consid√©raient que tous les commandements avaient la m√™me importance. D’autres d√©fendaient que garder le Shabbat √©tait le premier. D‚Äôautres encore d√©fendaient l’amour de Dieu comme principal. Personne n’avait pens√© que l‚Äôessentiel, le noyau des commandements √©tait subdivis√© en deux : ¬ę Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cŇďur, de toute ton √Ęme, de tout ton esprit ¬Ľ et ¬ę Tu aimeras ton prochain comme toi-m√™me ¬Ľ. Autrement, ¬ę Aimer Dieu de tout son cŇďur ¬Ľ c‚Äôest reconna√ģtre humblement le myst√®re final de la vie ; orienter avec confiance l‚Äôexistence selon sa volont√© : aimer Dieu comme P√®re, qui est Bon et Beau qui nous veut du bien, cela signifie louer l’existence √† sa racine ; prendre part √† la vie avec gratitude ; opter toujours pour le bien et le beau ; vivre avec un cŇďur de chair et non de pierres ; r√©sister √† tout ce qui trahit la volont√© de Dieu. J√©sus lui r√©pond en r√©citant le ¬ę Shem√° Isra√ęl ¬Ľ (√©coute Isra√ęl), que tout Isra√©lite r√©citait deux fois par jour (Dt 6, 4-9). Il fait r√©f√©rence au Lev 19,18 mais supprime la premi√®re partie qui dit : ¬ę Tu ne garderas aucune rancune et ne te vengeras pas des enfants de ton peuple ¬Ľ, ce qui indique clairement qui est le prochain √† aimer.

La premi√®re lecture tir√©e de l‚ÄôExode (Ex 22,20-26) nous rappelle l’histoire et le statut du peuple de Dieu en √Čgypte et le Code de l‚ÄôAlliance (Ex 22-23,29) : ¬ę Vous √©tiez pauvres en √Čgypte, alors je vous ai fait sortir ¬Ľ. Ainsi, Saint Paul nous dit ceci : ¬ę Fr√®res bien-aim√©s de Dieu, nous n‚Äôoublions pas les circonstances de votre appel‚Ķ Rappelez-vous comment nous avons agi au milieu de vous et pour vous ¬Ľ. Le pape Fran√ßois nous interpelle √©galement par son encyclique ¬ę Fratelli Tutti ¬Ľ. Pouvons-nous ¬ę hic et nunc ¬Ľ revisiter ou faire r√©trospective de notre vie aujourd‚Äôhui ? Dans notre monde actuel, il y a tant de pauvres, des orphelins, des veuves/veufs, des √©migr√©s, des √©trangers dans nos pays, dans nos contr√©es, dans nos √©glises, dans nos communaut√©s chr√©tiennes catholiques de Base (C.C.C. Bs), dans nos propres familles. On parle des enfants immigr√©s, √©migr√©s, des enfants √©trangers et ‚Äė‚Äôb√Ętards‚Äô‚Äô, des enfants de la rue‚Ķ Aux temps actuels, avec les crises sanitaires, √©conomiques, identitaires de l’homme, qui leur t√©moignera de la bont√©, l’amour et la bienveillance de Dieu mis√©ricordieux ? Telles pourraient √™tre des questions que Dieu nous pose en ces temps de l’√Čglise et de nos soci√©t√©s. Qui prendra parti pour ses pauvres comme il l’avait fait ?

Somme toute, dans la Foi, l‚ÄôAmour et la Pers√©v√©rance, la Bible nous invite √† promouvoir des lois adapt√©es √† notre soci√©t√© universelle, mais inspir√©es de l‚Äôesprit de solidarit√© et du respect de l‚ÄôHomme. Alors, l’originalit√© de J√©sus consiste √† unir les 613 commandements en deux commandements. En fait, il ne s’agit pas seulement d’une juxtaposition ou d’une √©galit√© mais d’une identification en toute r√®gle, qui, en outre, pr√©pare le terrain √† Saint Jn pour pouvoir dire avec fermet√© : ¬ę Je vous donne un commandement nouveau, aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aim√©s. √Ä ceci, tous reconna√ģtront que vous √™tes mes disciples : si vous avez de l‚Äôamour les uns pour les autres ¬Ľ (Jn 13,34-35). Ou bien √† Saint Paul : ¬ę J‚Äôaurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n‚Äôai pas la charit√©, s‚Äôil me manque l‚Äôamour, je ne suis qu‚Äôun cuivre qui r√©sonne, une cymbale retentissante. ¬Ľ (1 Cor 13,1). C’est le nouveau commandement qui prend toute l‚ÄôAncienne Loi en compte.

Que devant la Lumi√®re du Verbe et l’Esprit de Gr√Ęce se dissipent les t√©n√®bres du p√©ch√© et la Nuit de l’incroyance. Et que l’Amour de J√©sus habite dans nos cŇďurs. Amen

P. Roméo Yémso, SVD

Leave A Comment